Biographie et livres de Virginia Woolf

Passionné(e) d’écriture, il est impossible que vous ratiez les oeuvres littéraires de virginie woolf. Afin d’avoir un avant-goût de ses fameux récits, vous allez alors découvrir la vie de cette auteure, ainsi que quelques uns de ses récits. Les connaisseurs seront aussi gâtés, étant donné que tous les aspects de la vie de cette artiste y seront révélés.

L’histoire d’Adeline Virginia Alexandra Stephen

Née en 1882 lors de la promotion de la Cour Royale de justice du Royaume-Uni, Virginia Woolf sera plus tard décrite comme étant dépressive et assez isolée. Toutefois, cette anglaise se fait surtout connaitre pour sa passion envers l’écriture. D’ailleurs, elle a eu le privilège d’avoir été publiée par la Pléiade, une institution prestigieuse qui fait cet honneur uniquement aux grands auteurs. Oui, Virginia Stephen a marqué le XXe siècle, un phénomène assez normal étant donné qu’elle est venue au monde au sein d’une famille noble, et surtout aux côtés d’intellectuels. Après la mort de ses parent à 20 ans, elle quitta cette haute société anglaise pour déménager à Bloomsbury. Côtoyant les amis de ses frères et soeurs, elle a pu être en contact avec des grandes figures comme Clive Bell (critique d’art), Lytton Strachey (essayiste), Leonard Woolf (diplomate), Maynard Keynes (économiste), ou encore Duncan Grant (peintre). Ensemble, toutes ces personnes créaient un groupe d’artistes “le groupe de Bloomsbury”. Pourtant, elle ne publiera son premier livre “la Traversée des apparences” qu’en 1915. Mariée avec Leonard Woolf, elle entretient quand même des relations avec d’autres personnes comme Jean-Paul Martin-Fugier. Après tant d’amourettes et de livres publiés, cette grande auteure s’est éteinte le 28 Mars 1941 à Rodmell. Pour plus d’informations concernant Virginia Woolf, il serait judicieux de jeter un coup d’oeil au site: www.litte-ratures.fr.

Pourquoi lire les livres d’Adeline Virginia Alexandra Stephen ?

Avec ses pensées modernistes, virginia woolf essaie d’innover le mode de la reflexion en s’exprimant librement sur tous les sujets. Par ailleurs, les passionnés du XXe siècle pourront clairement lire à travers ses écrits les boulversements de la vie d’entre deux guerres. De surcroît, celle-ci a le don de faire vivre à ses lecteurs le sentiment de ses personnages en s’appuyant sur une méthode d’écriture encore peu usitée (à l’époque): le courant de conscience. Cette auteure essaie également de mettre en exergue certains types de questionnement, persécutant jusqu’à présent la race humaine comme l’identité de genre et le féminisme. Dotée d’un grand intellect, V. Woolf tente parallèlement d’ouvrir les yeux de la société en lui montrant que la véracité d’une chose n’est qu’une question de perspective. Oui, cette écrivaine cache derrière ses romances des problématiques d’ordre philosophique et psychologique. En y passant, l’émotion humaine, surtout la peur, est un sujet longuement étudié par cette romancière, itou. Libre de son devenir, elle se rendit tout de même compte de l’incapacité de certaines personnes à se réaliser dans cette société en pleine renaissance. À cet effet, la plupart de ses essais se baseront sur le concept “liberté”.

Quelques livres marquants d’Adeline Virginia Alexandra Stephen

Avec plus d’une cinquante de livres, six d’entre eux ont su intriguer la majorité des lecteurs.

“Mrs. Dalloway” (1925) fait partie des titres qui ont plus marqué les générations, d’où sa réalisation au cinéma. Cette histoire raconte les vécus d’entre deux guerres d’une jeune fille issue d’une famille noble. À travers ces récits, virginia woolf a su décrire le mode de vie des années 1900, tout en y mettant une petite dose de romantisme. D’ailleurs, les lecteurs ont carrément pu se mettre dans la peau du personnage Clarissa grâce aux talents de cette écrivaine.

À part cela, il y a également eu la biographie du célèbre “Orlande” (1928). Facilement compréhensible, l’auteur a fait justement en sorte à ce que toute personne puisse connaitre la vie de ce poète aristocratique. Néanmoins, il faut savoir qu’Orlando n’est qu’un personnage fictif. Mais masquées par le savoir de Virginia, les aventures de celui-ci n’ont pu demeurer irréelles.

Les aspects cachés de la vie d’Adeline Virginia Alexandra Stephen

Derrière sa profonde tristesse, virginia woolf a fait l’effort de se faire connaître indirectement via ses livres. En effet, lorsque celle-ci énonce la bisexualité d’Orlondo, elle voulait simplement mettre en exergue cette double passion qu’elle avait pour les deux sexes. Un fait réitéré par son aventure le fameux Jean-Paul Martin-Fugier, qui l’aurait même demandée en mariage en 1909. Une homme qui serait un homosexuel. D’après les dires, ce serait le garçon en elle qui aurait été attiré par la féminité de ce dernier.

Outre cela, beaucoup ignorent encore l’anorexie, engendrée par les épisodes dépressives, que cette éditrice a dû faire face. Et pourtant, Emma Woolf (sa nièce) en a fait part dans un livre qui lui a été uniquement dédié. Pour désigner ses maux, les spécialistes parlent même de troubles bipolaires, étant donné que Virginie Woolf se laissait apperemment mourir de faim. 

Paul Morlet défie les géants de l’optique
Jouez gratuitement à des jeux en ligne sans inscription