Comment investir en LMNP ?

Investir en LMNP

Choisir le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) vous permet de profiter de multiples avantages. Il vous permet  de vous créer des revenus qui ne seront pas fiscalisés et ce sur plusieurs années. Mais, comment bien investir en LMNP ? Quelles conditions remplir pour accéder à ce statut ?

En quoi consiste un investissement en LMNP ?

Le statut LMNP se destine à toutes personnes cherchant à se constituer des revenus issus de la location de biens meublés. Peuvent également y accéder les contribuables qui veulent profiter d’une meilleure retraite, ainsi que tous ceux cherchant à faire un investissement sûr sans être dans l’obligation de devoir gérer eux-mêmes leur bien. Le statut LMNP s’adresse aussi aux investisseurs potentiels en quête d’un bien inférieur à 100 000 €. En devenant loueur en meublé non professionnel, vous allez déclarer vos revenus dans la catégorie des Bénéficies industriels et commerciaux. De ce statut, vous pourrez si vous le souhaitez passer à celui de loueur meublé professionnel. A noter que pour votre investissement, vous pourrez aussi bien acheter un bien immobilier dans le neuf que dans l’ancien. Dans ce dernier cas, toutefois, vous payerez des frais de notaire plus élevés et vous payerez votre bien HT. Des explications plus détaillées sur ces points sont accessibles sur des plateformes spécialisées comme www.investissementlmnp.fr.

Quelles conditions pour accéder au statut LMNP ?

Différentes conditions doivent être remplies pour pouvoir devenir un loueur en meublé non professionnel. Vous ne devez notamment pas être inscrit au Registre du commerce et des sociétés en tant que loueur meublé professionnel (LMP). Les revenus que vous percevez de la location ne doivent pas dépasser les 23 000 € l’année. Ils doivent de même être inférieurs aux autres recettes du foyer fiscal. Il peut s’agir de vos salaires, de vos bénéfices agricoles, de vos autres bénéfices industriels et commerciaux, etc. Pour votre investissement  LMNP, vous aurez le choix entre deux régimes fiscaux. Vous vous tournerez vers le régime micro-BIC si le montant de vos loyers est inférieur à 70 000 €. Ce dernier vous fait jouir d’un abattement forfaitaire à hauteur de 50 % sur vos charges. Dans le cas contraire, vous allez vous orienter vers le régime réel simplifié qui vous permet de bénéficier d’une plus-value immobilière fiscalisée. Cette loi de défiscalisation vise toutefois des résidences spécifiques, telles les résidences étudiantes, les résidences de tourisme d’affaires ou de tourisme classées, les résidences hôtelières et les EHPAD. Selon la nature de l’investissement locatif que vous aimeriez réaliser, vous serez amené à choisir entre l’une de ces catégories.

Quels sont les avantages du statut LMNP ?

Le statut de loueur en meublé non professionnel vous ouvre droit à divers avantages fiscaux.  Vous allez par exemple pouvoir soustraire de vos revenus fonciers certaines charges ou encore récupérer votre TVA en totalité pour l’acquisition de votre bien, et ce, que vous adoptiez le statut LMNP ou le statut LMP. Vous devrez cependant remplir différents critères pour devenir LMP. Outre la récupération de la TVA, vous profiterez entre autres d’un amortissement linéaire au niveau fiscal et comptable, d’une exonération des plus-values, de loyers garantis, de revenus défiscalisés, d’une déduction des charges de copropriété et d’une déduction des intérêts d’emprunts sur vos revenus fonciers. Pour investir en LMNP, il vous faut faire une déclaration puis enregistrer votre bien. Vous allez par la suite établir un bail commercial, qui sera signé par vous et le gestionnaire de votre résidence.  En général, c’est le gestionnaire qui sera chargé de remplir votre résidence, mais ce sera vous qui percevrez les loyers. Les frais d’entretien de la résidence seront à la charge de votre gestionnaire. Le bail commercial d’un investissement  immobilier LMNP a une validité de 9 ans minimum.

S’informer sur les clés de la formation bpjeps af,
Quelles sont les étapes à suivre pour recouvrer une créance ?