Comment organiser les obsèques d’un proche ?

Obsèques

Crématorium, chambre funéraire, inhumation… De nombreux éléments doivent être pris en considération lors de l’organisation des obsèques d’un proche. Face à la multitude de points à vérifier et à tenir compte, il est parfois difficile de s’y retrouver. Découvrez les différentes étapes qui caractérisent un enterrement afin que vous obteniez un maximum d’informations concernant l’organisation des funérailles d’un proche.

Choisir le lieu de repos d’un défunt

Il existe différents éléments à connaitre dans l’organisation des obsèques. Pour que les funérailles se déroulent sans problème, vous devez choisir le lieu de repos d’une personne disparue. La famille peut tourner son choix en fonction de sa capacité financière. De nombreuses possibilités s’offrent à vous en ce qui concerne la sélection du lieu où votre proche décédé pourra être rapatrié. Vous avez par exemple le choix entre un funérarium ou une chambre funéraire, une chambre mortuaire ou au domicile du défunt. Le funérarium ou la chambre funéraire marque un centre géré par une municipalité ou une société de pompes funèbres pas chères à Paris. Cet établissement intime et calme à la fois permet à la famille et aux proches du défunt de se réunir tranquillement avant l’enterrement. La chambre funéraire est caractérisée par de multiples pièces comme la salle funéraire, un salon, etc. concernant la chambre mortuaire, elle est, le plus souvent, implantée dans les centres de soins comme des maisons de retraite, des cliniques ou encore des établissements hospitaliers. La Révolution obsèques aménage une chambre mortuaire de façon à ce qu’il existe une salle dédiée à la partie technique et un espace pour recevoir les amis et les familles de l’individu disparu. Cliquez sur revolution-obseques.fr pour voir d’autres infos.

Crémation et inhumation : que faut-il choisir ?

Prendre la bonne décision au sujet du type d’obsèques demeure parfois difficile pour l’ensemble de la famille. Ce qui amène à l’idée qu’il serait préférable de planifier son propre enterrement de son vivant en vue d’éviter le problème entre chaque membre de la famille lors de la sélection du type de funérailles : inhumation ou crémation. L’inhumation se réfère à l’action d’enterrer le corps du défunt. C’est la coutume la plus courante et qui est prisée dans plusieurs cultures. L’inhumation se déroule généralement dans un carré des indigents ou dans un cimetière communal. La cérémonie de funérailles se manifeste sous différentes formes : dans un caveau ou en pleine terre. Toutefois, si vous êtes en possession d’un terrain privé et que vous ne souhaitez pas faire l’achat d’une concession funéraire, vous ne pouvez pas enterrer le défunt sans avoir obtenu la permission de la préfecture. En revanche, la crémation marque un autre type de funérailles qui sert à brûler et à réduire en cendres le corps de la personne décédée. Les cendres seront ensuite placées dans une urne funéraire ou dans un columbarium. Contactez un professionnel comme une agence de pompes funèbres pas chères à Paris pour gagner du temps dans l’organisation des obsèques d’un proche.

Le choix du cercueil

Durant une planification de funérailles, la sélection du cercueil est fondamentale. D’une manière globale, un cercueil est fabriqué avec du bois épais. Pour le confort et son aspect esthétique, il se montre essentiel de bien travailler les accessoires qui accompagnent le cercueil. Parmi les accessoires indispensables, il faut penser au capiton funéraire ou la zone rembourrée dans la bière. Cet accessoire se présente sous de nombreux modèles en fonction du type de tissus, du motif et des couleurs. Au-delà du capiton funéraire, un cercueil est aussi constitué d’un support en juca ou en ouate qui consiste à placer les fleurs ou les objets emportés par les visiteurs au recueil du défunt. Le support en juca ou en ouate est fixé normalement sous la couverture du capiton.  

Comment fonctionne le recyclage du papier ?
Isolation de toiture terrasse : quel budget prévoir ?