Comment se faire financer une formation professionnelle ?

Les solutions d’un financement des formations sont très variées. La question concernant ce financement devient alors difficile à répondre, car cela dépendra de la situation de la personne qui projette de suivre la formation. À noter que cette liste est non exhaustive. La différence entre ces dispositifs de financement individuel est que certains ne sont éligibles qu’à une situation bien déterminée. La personne peut être un salarié, un demandeur d’emploi, un jeune demandeur d’emploi ou un handicapé.

Pour le cas d’un salarié en CDI

Le Compte personnel de formation ou CPF est disponible pour les personnes en CDI. En 2015, c’était le DIF qui était remplacé par le CPF. Vos heures de formation pourront alors être financées par ce dispositif. Pour connaitre ces heures, il vous faudra demander à votre employeur ou au responsable des ressources humaines au sein de l’entreprise où vous travaillez. Si vous avez travaillé à temps plein durant une année, vous obtiendrez 24h de formation. Le plafond des heures de formation est limité à 120h, après avoir atteint ce plafond, vous cumulerez 12h de formation chaque année où vous avez travaillé à temps plein pour pouvoir obtenir un total de 150h. Le Congé individuel de formation ou CIF est aussi accessible à un salarié en CDI. Pour le cas d’une formation sur une longue durée, ce dispositif sera plus adapté. L’OPCA, l’Opacif ou le Fongecif de votre employeur se chargera de financer la formation. Une cotisation a été versée par votre employeur au sein d’un organisme qui s’occupera du financement de formations. Il est aussi possible qu’une personne projetant une reconversion professionnelle puisse bénéficier d’un dispositif de financement individuel. Pour d’autres informations supplémentaires, en ce qui concerne le financement d’une formation professionnelle, cliquez dessus.

Pour le cas d’un salarié en CDD

Le CPF et le CIF sont aussi accessibles pour un salarié en CDD selon certaines conditions lorsqu’il décide de suivre une formation professionnelle. Pour le cas du CPF, le salarié en CDD pourra alors bénéficier d’une aide après avoir été embauché. Par contre, il devra suivre sa formation lorsqu’il ne travaille pas. Pour le cas d’un salarié en CDI, il a le droit de suivre une formation durant sa période d’embauche, ce qui n’est pas possible pour un salarié en CDD. La raison est que les heures de travail du salarié sont comptées, donc il ne devra pas interrompre ces heures, quel que soit le motif. Aussi, il devra suivre la formation au plus tard un an après son dernier contrat. En ce qui concerne le CPF pour un salarié en CDD, la formation devra aussi être suivie au plus tard un an après son dernier contrat. Sur les quatre dernières années, il devra justifier qu’il a déjà travaillé plus de 24 mois. Toute fausse déclaration entraîne automatiquement des sanctions passibles de poursuites judiciaires.

Concernant les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi pourront aussi bénéficier d’un financement de ma formation sous une seule condition : ce seront les pouvoirs publics ou les partenaires sociaux qui décideront si la formation demandée pourra être suivie par l’intéressé. Ce dernier pourra utiliser son compte personnel de formation pour pouvoir financer sa formation. Il aura alors la possibilité de suivre des formations de base comme l’informatique, les mathématiques ou la maîtrise du français. Pour les personnes handicapées, elles pourront bénéficier du fonds de financement Agefiph par exemple pour le financement d’une formation si elles figurent parmi les demandeurs d’emploi. Si vous êtes encore indemnisé alors que vous êtes un demandeur d’emploi, vous pouvez profiter de l’ARE. Si Pôle Emploi ne vous ressource plus, des aides versées par le Conseil Général du département pourront financer votre formation.

Où se faire un costume sur mesure ?
Les avantages des conduits de fumée 3cep