Devenir rentier sans capital de départ : Comment faire ?

Projet d'investissement

Diverses raisons peuvent inciter un individu à vouloir devenir rentier. Outre l’envie d’avoir une source de revenus sans avoir à travailler, d’autres raisons peuvent inciter un individu à opter pour cette solution. À cet effet, chaque individu peut être un rentier sans capital de départ. Pour ce faire, il faut adopter quelques méthodes simples et efficaces.

Élaboration d’un projet d’investissement

La première étape pour devenir rentier est de présenter un projet d’investissement crédible auprès des établissements de crédit. Ces derniers ne sont pas favorables aux investissements comportant des risques, comme un placement boursier ou l’achat d’action dans une entreprise qui démarre. Par contre, les banques sont séduites par des revenus qui garantissent des revenus stables.

Il faut que prouviez votre sérieux aux yeux de vos créanciers. Ces derniers préfèrent un futur rentier sachant défendre son projet et qui possède un objectif précis. Vous devez faire en sorte que votre projet soit élaboré par vos soins. N’omettez pas de mentionner et d’identifier votre choix d’investissement. Il peut s’agir d’un bien immobilier locatif ou autres solutions d’investissement. Proposez une estimation des rentes que vous allez gagner par rapport au projet de placement de votre choix.

En somme, il faut disposer d’un dossier solide afin de mettre toutes les chances de votre côté lors de votre demande de prêt.

Comparaison des crédits alloués

La seconde étape pour réussir à avoir une source de revenu sans effectuer des apports est de réaliser des recherches au niveau de différentes banques. Il s’agit d’une étape importante, mais qui ne vous engage en rien. Dans le cas où vous bénéficiez déjà de l’assistance d’un courtier, la tâche sera moins compliquée.

N’hésitez pas à comparer diverses offres de crédits afin de trouver celle qui s’adapte le plus à votre situation financière. La comparaison se fera par rapport aux taux d’intérêt proposés et à la durée de remboursement. Ces points sont d’une importance capitale concernant votre capacité de remboursement et sur la rentabilité du projet. Vous devez également considérer les frais de pénalité liés à un remboursement anticipé. Un prêt avantageux se traduit par un montant de crédit assez conséquent avec une durée de remboursement plus courte et un taux d’intérêt abordable.

En plus de l’aide d’un professionnel financier, vous pourrez recourir à un simulateur de crédit en ligne.

Détermination et choix de la stratégie

Diverses solutions se présentent à toutes personnes qui veulent disposer d’une source de revenus sans disposer d’un capital de départ.

L’immobilier

L’une des options recommandées à ceux qui se demandent comment devenir rentier est l’investissement dans l’immobilier.

Grâce à ce type de prêt, vous achetez un studio, une maison ou un appartement que vous mettrez en location saisonnière ou à long terme. Vous vous assurerez d’un revenu mensuel stable. Il est également possible de s’orienter vers un bien immobilier qui nécessite une rénovation que vous pourrez revendre afin de percevoir une plus-value.

Tournez-vous vers les zones où vous pourrez utiliser les techniques de défiscalisation immobilière, comme la loi Pinel. En plus de profiter d’un rabais sur vos impôts, votre bien sera localisé dans une ville où les demandes de location sont en hausse.

La bourse

Le placement en bourse est une alternative à envisager pour tout futur rentier ne disposant pas d’un capital de départ. Cependant, ce type d’investissement présente quelques risques. En effet, selon une étude, la majorité des traders amateurs font faillite au bout de quelque temps. Pour réussir, il est indispensable que vous vous formiez afin d’acquérir les compétences nécessaires. Faites-vous assister par un courtier ou recourez aux formations en ligne.

Des obligations

L’achat d’obligation se traduit par la mise à disposition de votre capital prêt à une entreprise d’État ou privée. La somme allouée servira à financer les activités et développements de la société. Tous les ans, vous percevrez une rémunération à raison de 3 % de votre capitale. Ce pourcentage peut être revu à la hausse en fonction de la nature de la collaboration. Le remboursement de votre montant d’investissement initial peut se faire à la fin du contrat ou par tranches. À l’inverse des actions, cette solution ne présente pas de risques, mais ne génère pas d’importants gains.

Autres options

La SCPI est un autre moyen d’investissement qui ne nécessite pas un capital de départ. Il s’agit d’un investissement dans l’immobilier locatif, mais dont la gestion est confiée à des sociétés privées. À cet effet, vous obtiendrez une rémunération annuelle. De plus, les banques vous accorderont un prêt à la consommation dans le cas où la somme à investir est moins de 20 000 euros.

La location de votre toit à un opérateur téléphonique, l’investissement dans les grands crus, ou le crowdfunding sont également des solutions à ne pas écarter.

Acheter son modèle de chicha à prix avantageux en ligne
Bien choisir son constructeur de maison en Loire-Atlantique