La surveillance de la qualité de l’air intérieur en ERP

ERP

La qualité de l’air intérieur dans un établissement recevant du public ou ERP a une importance particulière. L’enjeu est de taille, car cela peut impacter sur la santé et la productivité des occupants du bâtiment. Le gouvernement a mis en place des dispositifs qui permettent de mieux surveiller cette qualité de l’air intérieur. Il est donc important de connaître tout le fonctionnement de la surveillance de la qualité de l’air intérieur en ERP.

 

Quelle est l’importance de la surveillance de la qualité de l’air en ERP ?

 

La surveillance de la qualité de l’air intérieur en ERP est devenue un enjeu crucial pour diverses raisons. La première raison est sans aucun doute la préservation de la santé des occupants de ces établissements recevant du public. En fait, de nombreuses personnes passent la majorité de leur temps dans des endroits confinés. Cela vous expose sûrement à différents polluants présents dans le bâtiment. Cela se produit surtout lorsque la qualité de l’air est considérée comme mauvaise. Les conséquences peuvent être graves pour l’organisme. Vous pouvez avoir des maux de tête, de nombreuses irritations au niveau de certaines zones du corps et bien d’autres encore. Cela peut également affecter la productivité des occupants du bâtiment à long terme. Mais le plus grand problème se trouve sur certaines particules présentes dans l’air et qui peuvent être cancérigènes. Les établissements concernés par cette nouvelle réglementation sont nombreux. Vous avez les bâtiments accueillant des enfants. Il y a aussi les bâtiments spécialisés dans l’accueil de loisirs. Et cela concerne également tous les établissements d’enseignement. Il faut donc mettre en place un système de surveillance de la qualité de l’air intérieur. Pour plus d’informations, vous pouvez cliquer sur airinspace.com.

 

Quelle est la réglementation en matière de surveillance de qualité de l’air en ERP ?

 

Il faut rappeler que la mise en place d’un dispositif de surveillance de la qualité de l’air intérieur en ERP est obligatoire. D’ailleurs, la réglementation prévoit même une surveillance en deux parties. La première partie concerne l’évaluation des moyens d’aération dans votre établissement. La deuxième partie consiste à mesurer les différents polluants présents dans le bâtiment. Pour cela, vous avez le choix de faire appel à un bureau d’étude accrédité. L’objectif est de déterminer avec précision les risques de pollution dans votre établissement. Pour cela, il faut mesurer la quantité de benzène et de formaldéhyde. Il est aussi nécessaire de quantifier le taux de CO2 présent dans l’air intérieur afin d’avoir une idée sur l’évolution du confinement. Il existe aussi d’autres substances qui doivent être mesurées, mais cela varie en fonction du type de bâtiment que vous avez. Lorsque les résultats montrent des valeurs supérieures à la normale, il faut procéder à quelques ajustements. Le deuxième choix consiste à mettre en place un plan d’action qui vise à améliorer la qualité de l’air intérieur dans tout le bâtiment. Pour cela, vous pouvez vous référer au guide pratique fourni par le ministère de la transition énergétique.

 

Comment assurer la qualité de l’air intérieur en ERP ?

 

Certaines particules présentes dans l’air intérieur sont difficiles à détecter. Cependant, cela présente toujours un danger pour la santé des occupants du bâtiment. Il existe différentes solutions qui permettent d’améliorer cette qualité de l’air. Il faut commencer par identifier toutes les sources de pollution dans le bâtiment. Cela peut provenir des matériaux de construction, des matériels utilisés dans le bâtiment et même de la présence humaine. Avec ces informations, vous pouvez apporter quelques modifications dans votre organisation. Il faut réduire au maximum toutes ces sources de pollution. Vous pouvez aussi utiliser des systèmes qui permettent de renouveler régulièrement l’air à l’intérieur. Pour cela, de nombreux propriétaires d’ERP mettent en place un purificateur d’air qui est considéré comme très efficace. Un purificateur d’air bureau permet de réduire le taux de CO2 dans un bâtiment. Il est aussi possible d’installer des unités mobiles pour apporter de la fraîcheur dans la pièce. Néanmoins, pour assurer cette qualité d’air, vous devrez choisir le bon purificateur d’air. Les choix sont nombreux, mais vous devrez miser plus sur les appareils à faible consommation d’énergie. Il est aussi important de choisir un purificateur qui ne provoque aucune nuisance sonore.

 

Qu’en est-il du cas du Covid-19 ?

 

Depuis des années, de nombreuses pandémies ont ébranlé la sécurité des occupants d’un bâtiment. Mais tout récemment, c’est le covid-19 qui a obligé les autorités à apporter plus de précautions dans les locaux confinés. En fait, le virus responsable de la maladie est connu pour être transmissible par l’air. De ce fait, de nouvelles mesures ont été mises en place en plus du dispositif déjà établi. Le port de masque est obligatoire dans divers établissements confinés. Cependant, certaines pièces ne sont pas compatibles avec le port de masques. Cela a permis la propagation rapide du virus. De ce fait, d’autres dispositifs ont dû être mis en place pour protéger les occupants du bâtiment. Par exemple, il y a eu une limitation du nombre de personnes présentes dans l’ERP en question. 

Comment fonctionne une pergola solaire photovoltaïque ?
La pompe à chaleur hybride : de quoi s’agit-il ?