Les avantages de l’alternance pour l’entreprise

alternance

Outil de recrutement très efficace, l’alternance permet aux entreprises de former une main d’œuvre qualifiée et de répondre ainsi à une pénurie de compétences dans un métier particulier. Proposer un contrat d’alternance à un jeune étudiant peut faciliter son intégration dans l’entreprise tout en lui offrant la possibilité d’acquérir un savoir-faire spécifique. En plus de ses avantages non négligeables, cette solution permet d’embaucher des personnes de confiance à la fin du contrat.

Une formule gagnant-gagnant qui s’adapte aux besoins de l’entreprise !

Actuellement, la formation en alternance est une option de plus en plus prisée par les étudiants, mais aussi par les recruteurs. Combinant cours théoriques et stages pratiques, ce système améliore l’employabilité des jeunes sur le marché du travail. En effet, cette solution leur donne l’opportunité d’enrichir leurs compétences et savoir-faire professionnels, afin qu’ils soient mieux préparés à entrer dans la vie active.

Pour les entreprises, le fait d’offrir une formation en alternance à un étudiant leur permet de former de nouveaux personnels afin d’adapter leur capacité aux métiers visés, ce qui permettra également de poursuivre le développement de votre secteur d’activité. Il est important de noter que pour les recruteurs, trouver des candidats qui ont exactement les compétences qu’ils recherchent n’est pas une tâche simple. Avec ce type de collaboration, vous ne courez pas le risque de manquer de candidats, surtout pour les postes où il y a une pénurie de spécialistes.

En fonction de vos besoins et de ceux de l’étudiant, vous pouvez choisir entre :

  • Le contrat d’apprentissage : accessible à tous les étudiants jusqu’à l’âge de 30 ans.
  • Le contrat de professionnalisation : accessible à tous les demandeurs d’emploi sans limite d’âge.

Notez par ailleurs que vous pouvez adapter le programme de formation en fonction de vos besoins de recrutement.

Une meilleure gestion des ressources !

Si la formation alternance vous permet de répondre à un besoin de recrutement immédiat, cette solution est également idéale pour prévoir l’embauche de salariés compétents à la fin du contrat, et ainsi répondre aux besoins futurs. Embaucher un étudiant en contrat d’alternance est le meilleur moyen d’anticiper le développement de l’entreprise, sans prendre le risque de fragiliser les finances. En effet, l’employeur n’est pas obligé d’embaucher l’étudiant à la fin du programme. En revanche, si l’étudiant est prometteur, vous y gagnerez beaucoup, notamment en recrutant un salarié qui pourra répondre aux objectifs de croissance de la compagnie.

Il faut aussi savoir que la collaboration avec un étudiant en alternance lui donne l’opportunité de devenir un employé qualifié et opérationnel à la fin du contrat. Cette option favorise donc un recrutement de confiance basé sur des compétences réelles maîtrisées par le candidat.

L’alternance pour maîtriser la masse salariale !

Les avantages financiers de l’alternance sont aussi considérables. Contrairement à l’embauche d’un salarié avec un contrat de travail, la formation d’un étudiant en alternance vous permettra de réaliser d’importantes économies. En effet, en échange de l’apprentissage fourni à l’étudiant, l’entreprise peut proposer un niveau de rémunération inférieur à celui des salariés réguliers.

De plus, l’employeur ne compte pas les étudiants en alternance dans le calcul de ses effectifs et des obligations qui en découlent. Par conséquent, la compagnie ne franchit pas les seuils qui pourraient entraîner l’obligation de mettre en place un CSE ou de payer plus de cotisations sociales.

Pour information, le salaire de l’apprenti sera évalué en fonction de son âge et de son niveau de qualification au moment de la signature du contrat.

  • Contrat d’apprentissage : 27% du SMIC (mineurs en première année) jusqu’à 100% (26 ans et plus).
  • Contrat de professionnalisation : 55% du SMIC (moins de 21 ans) à 100% (plus de 26 ans).

La formation en alternance et les avantages fiscaux !

Afin de réduire le coût de l’alternance, les entreprises qui proposent ce type de contrat aux étudiants peuvent également bénéficier d’aides financières et d’exonérations fiscales. Accordées par l’État et les Conseils régionaux, ces mesures sont attribuées en fonction de la nature et de la durée du contrat.

Pour un contrat d’apprentissage, l’employeur a droit à une aide régionale, qui s’adresse aux entreprises de moins de 250 salariés. En fonction de la taille de la structure, il est par ailleurs possible de bénéficier d’une exonération (totale ou partielle) sur les charges sociales et sur le crédit d’impôt apprentissage. En plus des déductions fiscales, vous pouvez aussi recevoir diverses aides en cas d’embauche d’alternants handicapés. De plus, la formation pédagogique dispensée par le maître d’apprentissage est entièrement prise en charge par le CFP.

Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, la compagnie aura accès à une réduction des cotisations patronales pour les assurances sociales et les allocations familiales. L’exonération sera totale pour l’embauche d’étudiants de plus de 45 ans. De même, vous bénéficierez d’une aide à l’embauche pour les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans. Les établissements employant plus de 250 salariés, dont au moins 5% d’alternants, pourront eux aussi obtenir des aides publiques plus ou moins importantes. Sachez que si vous recrutez des travailleurs handicapés, vous aurez droit à diverses subventions et exonérations fiscales. 

Pour finir, quel que soit le contrat signé, l’entreprise qui accueille des alternants peut demander à l’OPCO (Opérateurs de compétences) un financement des coûts de formation.

Quelles compétences une agence de communication doit-elle maîtriser ?
Le portage commercial, une solution pour les entrepreneurs