Les démarches administratives pour construire une maison

Construire une maison

Faire construire une maison est certainement la meilleure solution pour créer un logement qui réponde à vos attentes et à vos moyens. Par ailleurs, ce n’est pas forcément la solution la plus coûteuse. Dans tous les cas, chaque projet est unique et mérite une étude approfondie pour déterminer le budget nécessaire. Quelles sont les démarches administratives pour construire une maison ? À quel professionnel faire appel ?

Comment définir votre projet ?

La première étape consiste à définir clairement vos attentes. En effet, il est nécessaire d’évaluer au préalable vos besoins en étant très précis sur les caractéristiques de votre nouvelle résidence : le quartier, la surface intérieure et extérieure, le style, le nombre de chambres, le type (à un ou deux étages), l’aménagement, les équipements, le système de chauffage…. Tous ces éléments auront un impact sur le confort, mais aussi sur le budget.

Une fois que vous avez dressé la liste de vos priorités, pensez au financement. La plupart des ménages ont recours à un prêt bancaire pour financer leur projet. Ainsi, en plus de votre épargne, vous pouvez également ajouter à votre budget la somme que vous pouvez obtenir de votre banquier.

Par ailleurs, il est actuellement plus facile de connaître sa capacité d’emprunt en recourant à un simulateur en ligne. En quelques clics, vous pouvez avoir une idée du montant du prêt, du taux d’emprunt, de l’assurance, de la durée du prêt et des frais de dossier à prévoir. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez avoir une situation professionnelle stable et ne pas être interdit bancaire. Pour plus d’informations, rendez-vous sur maisonsclairlogis.fr.

Quelles sont les démarches à suivre pour l’achat d’un terrain ?

Tout d’abord, vous devez acheter un terrain à bâtir. Idéalement, privilégiez un emplacement sécurisé et proche des commodités. Plusieurs paramètres doivent aussi être examinés afin de faire le bon choix, comme la qualité du sol, l’emplacement, la viabilité, le voisinage et les nuisances sonores.

Les terrains dans un lotissement sont à la fois constructibles et viabilisés. Cependant, une certaine règle doit être respectée lors de de la construction de maison, ce qui présente un frein à l’achat. Le terrain diffus quant à lui n’est pas forcément constructible. Il est donc nécessaire de vérifier ce détail auprès de la mairie. La viabilisation nécessite un budget conséquent.

Une fois que vous avez déniché le terrain idéal, vous devez signer le compromis de vente pour valider la transaction. Un acompte de 10% de la valeur convenue est souvent demandé. Après 3 mois, la transaction sera finalisée par un contrat de vente définitif. L’étape suivante consiste à étudier le projet. Pour cela, il est conseillé de faire appel à un constructeur. Il sera en mesure de vous proposer les meilleures solutions en fonction de vos attentes et de votre budget. Il sera également capable d’élaborer un plan personnalisé en respectant les normes en vigueur.

Comment demander un permis de construire ?

La procédure pour faire construire sa maison est assez complexe. Une fois que vous avez une idée précise du type de maison que vous souhaitez construire, vous pouvez demander un permis de construire. Il est à noter qu’il est possible de déléguer cette tâche à votre architecte ou à votre constructeur. Le délai d’attente varie entre 2 semaines et 2 mois pour une maison individuelle. Il est donc conseillé d’anticiper.

En cas de refus, il est normalement nécessaire de modifier les plans et de faire une nouvelle demande. Toutefois, en général, si vous n’avez reçu aucune réponse de l’administration, cela signifie que la demande a été acceptée. Si c’est le cas, vous devez afficher cette autorisation sur le terrain à bâtir 2 mois avant l’ouverture du chantier. Passé ce délai, si vous ne recevez aucune réclamation, vous pouvez commencer les travaux. Attention ! Il est important de déclarer l’ouverture des travaux à la mairie. Cette tâche est souvent confiée au constructeur ou au maître d’œuvre.

Quelles sont les formalités de viabilisation ?

Si le terrain n’est pas encore viabilisé, une étude doit être réalisée pour accéder aux réseaux (électricité, eau, gaz…). Les démarches à suivre sont longues et coûteuses. Cela peut être un argument fort pour demander une révision du prix du terrain au moment de l’acquisition.

La première chose à faire est de demander un certificat d’urbanisme pré-opérationnel à la commune pour déterminer si l’espace peut être viabilisé ou non. Ensuite, il est conseillé de contacter la mairie et de remplir le formulaire de demande de raccordement au réseau d’eau. Puis, il faut contacter la compagnie des eaux et déposer une demande. Une fois les frais payés, les travaux peuvent commencer.

Les démarches à suivre sont les mêmes pour les raccordements à l’électricité, au gaz, au téléphone et aux égouts. Cependant, vous devez contacter un professionnel agréé pour réaliser les travaux.

Bon à savoir : les travaux se déroulant sur la voie publique sont à la charge de la mairie. Et le propriétaire devra prendre en charge la somme restant due.

5 bonnes raisons de se laisser tenter par le spa de nage
Destratificateurs : comment ça marche ?