Nietzsche : découvrez des oeuvres et citations

Nietzsche

Dès qu’on parle de philosophes célèbres, le nom de Friedrich Nietzsche est toujours prononcé. C’est un philosophe, mais pas que. Il a également été connu en tant que musicien-compositeur, pianiste, philologue et poète. De nationalité allemande, Nietzsche est né le 15 octobre 1844 à Röcken. Suite au décès de son père, il a quitté sa ville natale avec sa mère ; et c’était à partir de là qu’il a approfondi ses talents. Le 25 août 1900, il a donné son dernier souffle à Weimar. Quoi qu’il en soit, Nietzsche a développé plusieurs œuvres célèbres durant son vivant ; sans oublier les phrases philosophiques qui le rappellent. Même de nos jours, ses œuvres sont encore très recherchées et appréciées. Voici les plus connues de ses citations et œuvres :

Les citations célèbres de Friedrich Nietzsche

En tant que philosophe, Nietzsche n’a pas eu de difficulté à se faire connaître avec ses citations philosophiques, encore célèbres et utilisées aujourd’hui. Parmi celles-ci, la plus marquante est celle qui dit qu’on s’avoue être impuissant à créer le vrai quand on le veut. Mais il a aussi dit que « Celui qui sait commander trouve toujours ceux qui doivent obéir. » ce qui se comprend parfaitement. Toujours en termes de puissance, de gouvernance et de domination, Nietzsche a exposé que le besoin de liberté se fait ressentir, tant qu’on n’a pas la puissance. Mais qu’une fois la puissance acquise, on veut la suprématie.

Nombreuses sont les phrases philosophiques qui ont distingué Nietzsche des autres philosophes de son rang. À vous de les découvrir sur phrasephilosophique.com.

« Ainsi parlait Zarathoustra » et « Humain, trop humain »

On peut considérer « Ainsi parlait Zarathoustra » comme étant l’œuvre capitale du philosophe. Il s’agit d’un ouvrage philosophique qu’il a commencé en 1883 et qu’il a publié en 1885. Ces deux années d’inspiration et de réflexion ont permis à l’auteur d’exposer ses grandes idées sur le « surhomme » et « l’éternel retour ». En résumé, l’ouvrage a comme personnage principal Zarathoustra. Celui-ci a décidé de partager son don ainsi que sa sagesse aux hommes. Mais ces derniers n’ont pas su y prêter attention ; et ont préféré se tourner vers un danseur de corde. C’est ainsi que Zarathoustra a pris la décision de recruter des disciples, afin de l’appuyer dans la mission qu’il s’est fixé.

Quant à son livre intitulé « Humain, trop humain », il a été qualifié comme étant un écrit pour esprits libres. Il a fait l’objet de deux éditions, dont la première a eu lieu en 1878, et comportant un seul volume avec 638 aphorismes. Cette première édition se spécifie également par la dédicace à Voltaire que Nietzsche a écrit en tête de figure. En 1886, l’œuvre a été éditée pour la deuxième fois et a été répartie en deux volumes. Bien sûr, la dédicace à Voltaire n’y apparaît plus. Dans cet ouvrage, l’auteur a voulu exprimé de la manière la plus ferme possible son radicalisme. Il a critiqué sans réserve la métaphysique traditionnelle, exposé sa position et critique vis-à-vis du christianisme, et appuyé son point de vue sur l’art.

Aurore, Réflexions sur les préjugés moraux

Publié en 1881, cet ouvrage a marqué le parcours de Friedrich Nietzsche en tant qu’écrivain-philosophe. Les 575 aphorismes composant l’œuvre sont répartis en cinq livres. Vers 1886, l’auteur a lui-même proposé un résumé dudit œuvre ; selon lequel il parle de ce que la majorité des personnes, des humains ne peuvent pas atteindre : l’auto dépassement de la morale. Mais est-ce possible pour un humain d’ignorer et de saper la morale et de modifier ses habitudes de se remettre à la morale avant toute chose ? C’est en lisant l’ouvrage que vous aurez la réponse.

Bien sûr, d’autres œuvres ont encore parsemés le chemin de ce philosophe allemand, telles que Par-delà le Bien et le Mal, Généalogie de la morale ou encore L’antéchrist.

Paul Morlet défie les géants de l’optique
Jouez gratuitement à des jeux en ligne sans inscription