Optimiser la gestion de son parc informatique

parc informatique

L’infogérance informatique est en général une forme de contrat de prestation de service informatique d’une entreprise à un prestataire externe. En effet, il s’agit d’externaliser ou déléguer les services informatiques pour ainsi profiter de meilleures solutions informatiques sans avoir à prendre en charge une équipe de travail à plein temps. Désormais, cette action correspond à la fois à la maintenance du parc, à la sécurité informatique, aux formations informatiques et à la gestion de projets.

Découvrir les avantages d’optimiser la gestion de son parc informatique

Désormais, cette action correspond à la fois à la maintenance informatique, à la sécurité informatique, aux formations informatiques et à la gestion de projets.

Pour commencer, le recours à l’infogérance constitue une réduction du coût informatique dans l’intervalle de 10 à 15% du budget à déployer dans les activités informatiques. Ensuite, cela constitue également un gain de temps, de flexibilité et de productivité considérable. Puis, il cela permet de prioriser la sécurité informatique en faisant régulièrement de l’expertise informatique. Sachez bon nombre d’entreprises PME et TPE sont souvent sujettes à des menaces informatiques. Il est donc primordial de bien sauvegarder les données sensibles ou confidentielles, de profiter d’un niveau élevé de sécurité des données et de pouvoir bénéficier régulièrement et en temps ponctuel des conseils informatiques sur mesure.

Par la suite, les prestataires en la matière sont censés respecter les normes ISO CEI 27001, ISAE 3402 et ISO 9001 ainsi que l’engagement d’offrir un service de qualité. Aussi, vous allez profiter d’une technologie de pointe à moindre coût, Notamment, le remplacement et la mise à jour des hardwares et softwares pour assurer un fonctionnement optimal. Ainsi, vous pouvez mieux vous concentrer sur votre métier sans plus avoir à vous soucier des problèmes informatiques.

Comprendre les différents types d’infogérance

En général, il existe différents types d’infogérance. À savoir : l’infogérance globale, l’infogérance partielle, l’infogérance applicative et l’infogérance structure.

En effet, l’infogérance porte englobe la prise en charge de l’ensemble des activités informatiques nécessaires par la bonne marche des activités en entreprise. Notamment, l’aide technique et assistance auprès des collaborateurs en entreprise, le développement du parc informatique pour profiter des technologies a la pointe, la maintenance informatique régulière et la mise en place des réseaux ou systèmes ou voire des systèmes de sécurisation des données, etc.

En revanche, l’infogérance partielle porte sur des cas précis sur lequel leur résolution est du ressort du prestataire informatique. Puis, l’infogérance applicative porte sur le développement, l’exploitation, la maintenance et la sécurisation d’une application. Par ailleurs, l’infogérance métier ou BPO concerne la gestion du processus métier. Enfin, l’infogérance structure se concentre sur le développement-exploitation-maintenance-sécurisation du matériel ainsi que sur le modèle d’infrastructure réseau, etc.

Particularités du contrat d’infogérance informatique

Le contrat d’infogérance informatique relie l’infogérant du client. En effet, il s’agit d’un contrat de type SLA obligeant l’infogérant à offrir une meilleure qualité de service.

Ensuite, ledit contrat d’infogérance doit contenir des clauses basiques et spécifiques pour aboutir à ces fins tant convoitées. En effet, comme tout contrat, les clauses basiques doivent inclure : les coordonnées professionnelles et/ou personnelles des parties contractantes, les délais d’exécution de la prestation convenue, les modalités de renouvellement et/ou résiliation du contrat, les modalités de cession de certains éléments du contrat, les assurances, les modalités de paiement, les modalités de révision des prix de la prestation ainsi que les clauses de responsabilité. En revanche, les clauses spécifiques relatives à ladite prestation doivent inclure : l’optimisation de la performance du système, l’assistance aux collaborateurs de travail, la mise en état du réseau-système-télécommunication, etc.

Puis, pour l’ensemble des clauses, il faut privilégier certains critères. Notamment, la définition du périmètre (type appareil numérique concerné, télécommunication, sécurité, solution de sauvegarde des données, etc.) de la prestation, la précision des interventions (délais, nombre des prestataires, horaire de travail, contact téléphonique ou adresse mail utilisée, tarification, opération couverte, etc.), l’assistance téléphonique, la veille technologique, la confidentialité, la mention du propriétaire des softwares, la réversibilité de prestataire ainsi que la définition des matériels réparables ou remplaçables, etc.

Conseils pour optimiser la gestion de son parc informatique

Pour mieux optimiser la gestion de son parc informatique, il faut savoir bien choisir son prestataire spécialisé en infogérance informatique. Sur ce, veuillez toujours privilégier les rumeurs véhiculées par les proches collègues pour faciliter votre recherche et en faire un bon investissement. Ensuite, la phase du projet repose sur l’étude de l’évaluation des avantages de la réalisation de l’opération et celle de la faisabilité par l’entreprise. Puis, il faut également penser à les homogénéiser son parc, effectuer un audit complet, à instaurer un système de monitoring pour assurer la permanence des activités de l’infrastructure informatique, bien préciser dans le contrat le type d’infogérance, externaliser son serveur pour faciliter l’échange de communication entre les équipes de travail et mettre en place une maintenance préventive pour optimiser sa disponibilité-performance.

Aussi, il va falloir passer au contrat d’infogérance informatique et mentionner dans les termes dudit contrat les différentes clauses standards (notamment : les coordonnées professionnelles et/ou personnelles des parties contractantes, les délais d’exécution de la prestation convenue, les modalités de renouvellement et/ou résiliation du contrat, les modalités de cession de certains éléments du contrat, les assurances, les modalités de paiement, les modalités de révision des prix de la prestation ainsi que les clauses de responsabilité) et celles spécifiques (l’optimisation de la performance du système, l’assistance aux collaborateurs de travail, la mise en état opérationnel du réseau-système-télécommunication). Ceci étant, car ledit contrat constitue un véritable gage de la réussite de l’optimisation de la gestion de parc informatique. Par ailleurs, il appartient au client de faciliter son intégration, la préparation de la passation de travail entre le client et l’infogérant, le transfert de propriété, le droit d’usage et du personnel, la mise à niveau du SI ainsi que le stade opérationnel.                                                                                                         

S’informer sur les clés de la formation bpjeps af,
Quelles sont les étapes à suivre pour recouvrer une créance ?