Pourquoi offre-t-on du chocolat à la Saint-Valentin ?

chocolat à la Saint-Valentin

La fête de la Saint-Valentin s’approche à grands pas. Les amoureux commencent déjà à chercher le présent idéal pour leur partenaire. Certains vont opter pour des bijoux tandis que d’autres vont opter pour des cadeaux plus symboliques qui rappellent un moment précieux de leur histoire d’amour. Mais qu’importe le cadeau, ils devront l’offrir avec une belle boite de chocolat Saint-Valentin, comme le veut la tradition. Sur ce point d’ailleurs, d’où provient cette coutume ? Comment cette fête dédiée aux amoureux a-t-elle vu le jour ?

Pour éviter de mourir inculte, découvrez dans cet article les origines de la Saint-Valentin et comment le chocolat s’est inscrit dans cette fête.

Utilisé comme un excitant naturel depuis des siècles

Les origines du chocolat remontent au temps des Aztèques. Il était créé à partir d’un mélange de cacao, de vanille et de miel. Déjà à cette époque, on prêtait au chocolat de véritables pouvoirs amoureux. En effet, les Aztèques pensaient que le « xocoalt », la dénomination de la boisson à l’époque, étaient considérés comme un excitant naturel et permettaient d’améliorer la libido chez un homme. D’ailleurs, la légende raconte que l’Empereur Monezuma buvait jusqu’à 5 tasses de ce breuvage avant de rejoindre son harem. Ces vertus aphrodisiaques ont depuis été démontrés par des scientifiques, donc n’oubliez de déguster un chocolat Saint-Valentin, pour profiter pleinement de la fête des amoureux.

Cette perception du chocolat a perduré pendant des siècles. Jusqu’au 18e siècle, des dames de la haute bourgeoisie en donnaient à leur mari pour entretenir la flamme. Les personnalités féminines les plus connues pour y avoir recours à l’époque étaient la comtesse du Barry et la marquise de Pompadour.  

Les vertus amoureuses du chocolat

Si cette perception du chocolat a perduré aussi longtemps, c’est parce que les caractéristiques qu’on lui attribue sont véridiques. En effet, il a été démontré que le chocolat a réellement des vertus aphrodisiaques. Plus précisément, il est à l’origine de certaines sensations de plaisir. Le chocolat contient en effet des molécules qui peuvent influer sur l’humeur. L’un de ses principaux composants est la phényléthylamine. Ce dernier est de la famille des endorphines et est communément appelé « la molécule de l’amour ». Et pour cause, elle fait ressentir la même sensation que lorsqu’une personne tombe amoureuse.

Le chocolat contient également de la caféine, une substance reconnue pour stimuler les zones du cerveau qui produisent certaines hormones à l’origine d’une sensation agréable. À noter aussi que le chocolat est riche en sérotonine. Une hormone réduisant le stress et procurant une sensation de bien-être.

Bref, le chocolat contient diverses molécules qui stimulent le sentiment amoureux. Des vertus véridiques qui au fil des siècles l’ont inscrit comme un incontournable lors des fêtes de Saint-Valentin.   

Une tradition qui a débuté au Royaume-Uni

La tradition d’offrir du chocolat à son amoureux semble avoir débuté au Royaume-Uni, et plus précisément au début de l’époque victorienne. C’est en effet à cette période que les hommes ont commencé à courtiser l’élue de leur cœur en leur envoyant des lettres romantiques et en leur offrant des présents. Le chocolat était l’un des cadeaux les plus appréciés, car il était considéré comme le mets des dieux. À l’époque, c’était aussi un produit très onéreux. D’ailleurs, en cette période, il était fréquent utilisé comme monnaie d’échange.

Offrir un chocolat Saint-Valentin traduisait ainsi la sincérité des sentiments amoureux d’une personne. Cette coutume s’est répandue dans toute l’Europe. Après avoir été quelque peu oublié entre le 18e et le 19e siècle, offrir du chocolat le jour de la Saint-Valentin a été remis au gout du jour par les Américains au 20e siècle. Et depuis, il continue d’avoir le succès qu’on lui connait aujourd’hui.

L’histoire du prêtre Saint-Valentin

La Saint-Valentin a été nommée comme telle en l’an 495, à l’époque romaine, après que le pape Gélase a fait de Valentin de Terni le saint patron des fiancés et des amoureux. Pour vous mettre dans le contexte, à l’époque, le christianisme n’était pas encore très répandu. La religion avait même été proscrite au sein de l’Empire romain. Il était ainsi strictement interdit de pratiquer des mariages suivant les rites chrétiens. Et pour cause, la particularité de cette religion était qu’elle permettait le mariage entre deux personnes, qu’importe leur statut social, qu’ils soient citoyens, esclaves ou soldats. En outre, à l’époque, les mariages étaient un privilège qui était exclusivement réservé au gratin de l’empire.

Les prêtres qui officiaient ce genre de cérémonies étaient sévèrement punis par les autorités, ils étaient torturés et encouraient même l’exécution. En dépit des risques, des prêtres continuaient de pratiquer illégalement des mariages. Ce fut le cas de Valentin de Terni. Après avoir réussi à passer sous le radar des autorités pendant de nombreuses années, il fut finalement attrapé et emprisonné. Mais Valentin de Terni fut finalement libéré après avoir réussi à guérir de la cécité la fille de l’homme qui l’a capturé. Cependant, il finira tout de même par être exécuté après avoir continué à officier illégalement des mariages.

C’est en son honneur que la fête des amoureux a été baptisée en son nom. Quant à la date du 14 février, vous le savez peut-être, c’est la date de l’exécution de Saint Valentin. Mais c’est aussi ce même jour qu’il envoya une note à la jeune fille qu’il avait guérie de la cécité. On pouvait y lire « Votre Valentin ». Pour ce qui est des chocolats, c’est une autre histoire.

Où trouver les produits CBD à Lille ?
La boite automatique défaillante : quelles solutions ?