Qui peut faire du portage salarial ?

portage salarial

Le portage salarial est une forme d’emploi qui a été découvert il y a plus de 30 ans de cela. En effet, il est absolument avantageux pour ceux qui le pratiquent. Il s’agit surtout d’une manière de favoriser les emplois de types indépendants ou entre autre la consultance.

Le portage salarial, en quoi ça consiste ?

Effectivement, le portage salarial est basé sur la transformation des honoraires des individus exerçant des activités en freelance en salaire. Il fait intervenir plusieurs acteurs spécifiques. Il y a tout d’abord la société de portage, puis le consultant et enfin les clients bénéficiaires des services de l’entrepreneur. En effet, ce système fonctionne comme suit. L’entité de portage représente le travailleur indépendant en matières administratives, comptables et juridiques. De ce fait, elle se charge des divers contrats, de l’établissement des diverses factures, de la structure juridique, de la réglementation des impôts. De ce fait, l’entrepreneur bénéficie du statut de salarié auprès de la société de portage. Néanmoins, il est à savoir que ce dernier s’occupe, en plus de réaliser les missions que les clients lui ont confié, a comme rôles de prospecter, fidéliser les clients et mener la négociation avec eux.

Les bonnes raisons pour lesquelles opter pour un portage salarial

Le portage salarial offre de nombreux bienfaits  à un auto entrepreneur. En effet, il lui permet de bénéficier des avantages des employés d’une entreprise, par son statut de salarié. Il s’agit surtout de la protection sociale. De cette manière, en ayant recours aux services de ce genre de société, le prestataire en freelance a l’opportunité d’avoir une assurance santé, des prévoyances pour la retraite tout en travaillant à sa guise. De ce fait, il sera épargné des charges sociales. Effectivement, il a le droit de choisir un planning qui lui va malgré le fait qu’il soit salarié de l’entreprise de portage. En outre, il pourrait décider de tout ce qu’il veut pour la réalisation de ses missions (délai, coût, moyens,…). Le portage salarial est d’un autre côté un moyen pour l’entrepreneur d’avoir une bonne image. Cela s’explique par le fait qu’en ayant une structure juridique bien définie, les clients et les autres acteurs externes auront une meilleure perception de lui. De plus, en confiant ses tâches administratives à une entreprise de portage, le prestataire pourrait avoir largement le temps de se concentrer sur ses principales activités.

La juridiction et la méthode de rémunération relative au portage salarial

La pratique du portage salarial est soumise à des réglementations étant en vigueur depuis 2008. De ce fait, aucune des trois parties concernées ne doit se soucier en ce qui concerne les points juridiques. Quant à la rémunération du prestataire, il reçoit un salaire chaque mois comme tout autre employé d’une entreprise. Il est toutefois à noter que des sommes en sont retirées. Il y a tout d’abord les frais de gestion. C’est un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé par le consultant en contre-partie des services (prise en charge des affaires juridiques, comptables) octroyés par la société de portage. Son taux minimum est généralement de 5% et le maximum est de 15%. Néanmoins, cela dépend en partie de l’accord entre les entités concernées. D’un autre côté, les charges sociales sont aussi retirées de la rémunération du prestataire en freelance. D’autant plus, d’autres frais spécifiques peuvent être à payer. C’est surtout le cas des prélèvements fiscaux qui sont requis pour pouvoir pratiquer l’activité.  

Ceci étant, si vous êtes un consultant, mais que vous souhaitez ne pas avoir affaire à la gestion administrative et comptable, le portage salarial est la solution la plus appropriée. Bien évidemment, le choix de l’entreprise de portage est primordial.

 

 

S’informer sur les clés de la formation bpjeps af,
Quelles sont les étapes à suivre pour recouvrer une créance ?