Utiliser des pellet ou granulés pour réduire son impact environnemental

Granules pour poêle

Les granulés de bois ou pellets sont un mode de chauffage de plus en plus populaire en hiver. Une source d’énergie considérée comme écologique et vraiment respectueuse de l’environnement. Les granulés de bois sont également une source d’énergie renouvelable et sans aucun doute les débris forestiers les moins chers du marché. Les machines mécanisées broient les résidus de coupe ou le bois de faible qualité ou de petit diamètre, ce qui évoque très peu d’émissions polluantes par rapport aux énergies fossiles. Mais comment utiliser des pellets ou granulés pour réduire son impact environnemental ?

Les granulés de bois, le combustible vertueux

En principe, les granulés de bois sont 100 % à base de bois. Les granulés de bois vendus sont principalement fabriqués à partir de déchets de menuiserie, de sciure, ou de sous-produits de l’industrie du bois comme la menuiserie, coupe de bois, sciage, et d’autres encore. Ils entrent dans ce cas dans le secteur de la valorisation matière et est valorisé sous forme d’énergie. Ils peuvent aussi être fabriqués à partir d’arbres entiers ou de la biomasse d’autres plantes telles que le miscanthus. Les granulés de bois sont essentiellement obtenus à partir de défibrés séchés ou secs, et de résineux. Généralement, les granulés bois sont obtenus par une simple compression aucun produit chimique ou additif solvant ou colles n’est utile à leur fabrication. Le composé de bois naturel lui-même agit comme un liant. Cependant, avec certains types de bois, de petites quantités d’amidon naturelles peuvent être ajoutées pour améliorer la tenue du pellet. Ainsi, pour choisir les bons pellets de bois, il faut faire attention à leur composition et la qualité des bûches. Les bûches doivent être saines et bien sûr, non traitées chimiquement. Sinon, des produits chimiques et des COV sont libérés pendant le processus de combustion, ce qui rend le produit hautement toxique pour l’environnement à proximité de son utilisation. Les cheminées privées ne sont pas équipées afin de traiter les fumées polluantes et les gaz de combustion pollués. Le point clé, c’est la source et la qualité des matières premières utilisées pour fabriquer des pellets et des granulés. Toutefois, cela ne suffit pas pour en faire un carburant vertueux. Il faut s’intéresser à la fabrication des granulés à partir de matières premières. Pour plus d’informations, veuillez cliquer sur bois-brazeco.com

Utiliser des pellets ou granulés pour réduire les émissions de CO2

Lors de la combustion du bois, du dioxyde de carbone est émis, tout comme les combustibles fossiles comme le gaz naturel ou le fuel. Cependant, ces émissions sont vraiment compensées par le carbone qui est capté par les arbres qui poussent lors de la photosynthèse. Une norme garantit que des composés polluants comme les composés organiques volatils ou COV sont présents en très faible quantité dans les émissions des poêles à granulés bois. Pour bien économiser en installant un poêle à granulés chez vous, il faut employer le simulateur gratuit qui vous donne des estimations chiffrées en fonction de votre consommation énergétique actuelle.

L’utilisation des pellets ou granulés en bois est plus naturelle

Les pellets ou granulés de bois sont faciles à stocker dans un réservoir du poêle qui a une capacité moyenne de 20 kg et ils sont plus simples à manipuler que les bûches massives. Il existe donc des sacs de recharge de 10 ou de 25 kg qui sont adaptés aux besoins de l’équipement, facilitant l’utilisation du poêle à granule de bois. Comme tous les appareils fonctionnant au fuel, les poêles à granulés peuvent s’encrasser, c’est pourquoi il est important de nettoyer régulièrement votre poêle. Une visite par un professionnel tous les deux ans est nécessaire afin d’optimiser la durée de vie d’un appareil. Les poêles à granulés de bois sont généralement équipés du système d’évacuation automatique de cendres. Le bois est une source d’énergie renouvelable et durable. En plus, les labels garantissent que le bois utilisé pour chauffer les foyers qui sont équipés de poêles à granule bois provient d’exploitations agricoles, en veillant à ce que pour chaque arbre abattu, un arbre soit planté. Par conséquent, les émissions de CO2 de granules pour poele seront utilisées pour faire pousser de nouvelles pousses, garantissant ainsi une empreinte carbone qui est équilibrée dans le processus.

L’impact environnemental sur l’emploi des granulés de bois

C’est une ressource renouvelable, contrairement à des combustibles fossiles qui mettent plusieurs années à se former. Si les forêts sont gérées de manière durable, la combustion de ces bois de chauffage peut être considérée comme neutre en CO2. Le CO2 émis correspond à une quantité de CO2 stockée par les arbres au cours de leur croissance. Cela concerne une ressource locale nécessitant donc moins de transports et produisant beaucoup moins de pollution durant l’extraction que le gaz naturel ou le pétrole. D’un autre côté, importer des pellets de forêts déboisées en Amérique du Nord n’est certainement pas durable, car vous pouvez, vous privez des puits de carbone précis et des autres services que les forêts fournissent. 

Où trouver les produits CBD à Lille ?
La boite automatique défaillante : quelles solutions ?