Faut-il jalouser la jet-set roumaine ?


Elena Basescu, fille du président, député européenne et jet-setteuse invétérée, incarne l’image des « copii de bani gata », ces « gosses de riche » roumains qui naviguent entre l’idolâtrie des magazines people et les journalistes qui les conspuent. Une question lancinante nous prend la gorge à leur rencontre : ces fils à papa sont-ils heureux ?

Les médias parlent d’eux comme de la nouvelle élite, mais ils n’ont rien d’une élite au sens traditionnel du terme. Les copii de bani gata (« copii » pour « gosses » – « bani gata » pour « parents riches ») sont des enfants qui se complaisent dans le luxe que leurs riches parents leur procurent. Ils sont les héros quotidiens des pages people et les protagonistes des télé-réalités les plus hautes en couleurs. Pour beaucoup de Roumains, ils sont une source d’admiration et d’envie sans fond, étant les représentants la classe sociale qui a le plus profité de la transformation du système politique.

Des morts pour l’or du Salvador
Daghestan : un « endroit rêvé » entre violence, misère sociale et corruption