Comment assurer un moto ?

assurer un moto

Pour circuler en toute sérénité sur la voie publique, il faudrait assurer sa moto. D’ailleurs, les deux-roues sont souvent sujets aux accidents de la route. Il faudrait donc prévoir une bonne couverture pour bénéficier d’un remboursement optimal en cas de pépin. Quelles sont les procédures à suivre ?

L’assurance moto est-elle obligatoire ?

Pour rouler en toute légalité, tous les véhicules à moteur doivent être assurés, y compris les motos. À défaut d’une assurance au tiers au minimum, le motard s’expose à une amende de 3 750 €, une suspension de permis de conduire jusqu’à 5 ans et éventuellement une confiscation du véhicule.

Avec l’assurance moto, il y a le système bonus-malus. Si au bout d’un an, vous n’avez déclaré aucun accident, votre prime sera minorée de 5 %. Pour ceux qui appartiennent à la catégorie des « bons conducteurs », après 12 ans sans sinistre, ils ne payeront que la moitié, voire plus selon les compagnies d’assurance.

En revanche, en cas d’accident où votre responsabilité sera engagée, vous recevrez un malus qui peut aller jusqu’à 350 %. En plus de cela, en cas de sinistres récurrents, l’assureur peut augmenter considérablement le montant de votre prime au cours de l’année sans attendre la date d’anniversaire de votre contrat. Il a aussi le droit de résilier le contrat s’il estime que le risque est trop important. Dans ce cas, il faudrait souscrire une nouvelle assurance auprès d’une entreprise spécialisée. Le seul bémol, c’est que le tarif est souvent prohibitif.

Quelles sont les différentes formules d’assurance moto ?

Pour assurer une moto, vous pouvez opter pour la formule de base, c’est la moins chère. Avec la garantie au tiers, les dommages corporels et matériels causés aux tiers sont couverts par l’assurance. Néanmoins, si votre deux-roues subit des dégâts ou si vous êtes blessé, vous devez assumer seul les dépenses. Il y a également la garantie vol et incendie. Si vous respectez les clauses du contrat sur les conditions d’application, vous pouvez être indemnisé en cas de vol qualifié ou d’incendie. Le montant peut cependant varier d’un assureur à l’autre. Donc, prenez le temps de comparer les offres avant de vous engager.

Par ailleurs, il est possible d’ajouter dans la formule la garantie dommage collision. Grâce à cette option, les dégâts matériels sur la moto seront couverts par l’assurance. Certains prestataires proposent d’autres offres supplémentaires : catastrophes naturelles et technologiques, assistance 0 km, protection juridique, etc.

Pour profiter d’une protection optimale, vous pouvez vous tourner vers une assurance moto « tous risques ». Qu’il s’agisse d’un accident responsable ou d’une chute seule, vous serez toujours indemnisé. Toutefois, même si c’est la solution la plus onéreuse, c’est aussi la plus sécurisante. C’est d’ailleurs le choix idéal si vous avez une moto de grande valeur. Par contre, avec un modèle d’occasion, il vaut mieux opter pour l’assurance au tiers et ajouter les options qui vous conviennent pour économiser sur la prime d’assurance.

Comment trouver la meilleure formule d’assurance pour sa moto ?

Avant toute chose, évaluez vos besoins et fixez un budget. Le prix d’une assurance moto va dépendre des garanties à souscrire, du type de moto, du profil du motard et de son lieu de résidence. Pour trouver la meilleure offre en matière de formule d’assurance, il est conseillé de faire jouer la concurrence. Pour cela, multipliez les devis auprès de différents assureurs. Il faut cependant faire très attention, car l’assurance la moins chère n’est pas forcément la plus avantageuse. Plusieurs paramètres doivent être revus à la loupe pour faire le bon choix.

Les franchises désignent les sommes qui resteront à votre charge. En général, plus le montant est faible, plus la prime est élevée. Quoi qu’il en soit, le mode de calcul est clairement indiqué dans le contrat d’assurance. En outre, regardez attentivement les garanties et les prises en charge : sont-elles incluses d’office ou proposées en option ? Une extension de garantie peut être nécessaire pour bénéficier d’une garantie en particulier. Aussi, vérifiez les champs d’application et les conditions d’indemnisation. Il existe aussi ce qu’on appelle « plafond de remboursement ». Au-delà, la compagnie ne verse plus aucune indemnisation. Enfin, il y a les exclusions, par exemple les garanties sont nulles si un accident survient sous l’emprise de l’alcool ou d’un produit stupéfiant.

Pourquoi ne pas passer par un courtier en assurance ?

Pour gagner du temps dans vos recherches d’assurance moto et économiser sur la prime d’assurance, il est conseillé de passer par un courtier en assurance. En partenariat avec de nombreux assureurs, il sera en mesure de dénicher une offre adaptée à votre profil et à vos besoins au meilleur prix. Il a pour mission d’accompagner chaque client à chaque étape. L’avantage, c’est qu’il travaille pour votre compte et négocie les tarifs à votre place. De même, il prendra en charge toutes les démarches et assurera le suivi. En bref, en faisant appel à un courtier, vous bénéficiez d’un accompagnement sur mesure et d’un conseil avisé.

Concernant les documents à fournir, vous devez remplir un formulaire dédié et y annexer la carte photocopie de votre carte grise, de votre permis de conduire et de votre carte d’identité ainsi que votre relevé d’informations moto, une preuve d’achat pour garantir à l’assureur que le deux-roues vous appartient réellement et un relevé d’identité bancaire ou RIB en cas de prélèvement automatique.

Comment récupérer son véhicule en fourrière à Marseille ?
Commander des pièces de hors-bord