Publié le : 24 juin 20237 mins de lecture

Le marché de la location de voitures, dont celle d’utilitaires entre particuliers, est en plein essor. Il s’appuie sur un concept simple : vous êtes propriétaire d’un utilitaire qui vous sert peu ? Vous avez la possibilité de le louer en ligne via une plateforme de manière simple et rapide ! Pour les utilisateurs, ce procédé rend la location plus économique qu’en passant par une agence de location traditionnelle. Néanmoins, pour le propriétaire-loueur la vigilance reste de mise et 5 erreurs sont à éviter absolument.

Votre protection administrative en tant que propriétaire loueur : 3 erreurs à ne pas commettre

Ne pas souscrire à une assurance adéquate

Lorsque vous envisagez de procéder à une location utilitaire Paris via une plateforme de location de voitures entre particuliers, il est essentiel de posséder une assurance adéquate pour vous protéger en cas de dommages ou d’accidents. Le contrat d’assurance proposé par une plateforme de location entre particuliers doit répondre aux exigences de ce service et prendre le relais de l’assurance du propriétaire de la voiture pendant la durée de la location. L’essor des plateformes de location de véhicules a mis l’accent sur l’importance que revêt l’assurance dans le processus de location. C’est la raison pour laquelle de nombreuses plateformes de location de véhicules proposent des options d’assurance supplémentaires pour les locataires. Ces assurances sont généralement offertes lors du processus de réservation et peuvent fournir une couverture précieuse en cas de dommages matériels, de vol, d’accidents ou de responsabilité civile. Cette assurance peut aussi couvrir les frais de remorquage. Renseignez-vous sur les détails de l’assurance fournie par la plateforme et sur les niveaux de couverture associés. Dans tous les cas, vérifiez toujours que votre assurance automobile couvre bien la location d’utilitaire à un tiers. Dans tous les cas, si vous recherchez une protection supplémentaire, vous pouvez envisager de souscrire à une assurance complémentaire auprès d’une compagnie d’assurance tierce. Ces polices d’assurance spécifiques à la location de voitures peuvent fournir une couverture plus étendue ou compléter les assurances déjà en place. Le conseil à suivre est de ne pas louer votre utilitaire sans en informer votre compagnie d’assurance.

Négliger l’état des lieux de prise en charge et de restitution du véhicule

Rédigez et remettez un état des lieux précis du véhicule en présence du locataire. Lorsque ce dernier vous rend l’utilitaire après usage, effectuez une vérification finale en sa présence. Il faut savoir qu’un utilitaire sert à bon nombre d’usages dont le transport de marchandises ou de charges volumineuses. Cette utilisation est donc susceptible d’occasionner quelques dommages. En conséquence, il est conseillé de vérifier l’état extérieur du véhicule (rayures, bosses, éventuels dommages), l’intérieur (état des sièges), le niveau de carburant et assurez-vous qu’il n’y a aucun objet oublié. En cas de doute, prenez des photos ou des vidéos comme preuve de l’état du véhicule restitué. Si vous constatez des dommages supplémentaires, discutez-en avec le locataire et suivez les procédures convenues dans le contrat de location.

Ne pas établir de contrat de location écrit

Lorsque vous louez votre utilitaire, il est essentiel de s’appuyer sur un contrat de location écrit. Ce document vous sera très utile pour protéger vos intérêts en tant que propriétaire. Le contrat doit absolument mentionner les conditions de location, les dates, les tarifs convenus, les responsabilités en matière d’assurance, les restrictions d’utilisation et les conditions de remboursement. Cela permettra de clarifier les attentes des potentiels locataires et de résoudre les éventuels différends.

Louer votre utilitaire sans vérifier les antécédents du locataire

Avant de finaliser la location utilitaire, assurez-vous de vérifier les antécédents en tant qu’automobiliste de la personne intéressée par votre véhicule. N’hésitez pas à vous informer et de vérifier son âge et son expérience de conduite. En tant que loueur, assurez-vous de la conformité du permis de conduire de la personne qui va emprunter votre véhicule. En effet, un défaut de permis entraînerait l’annulation de toute couverture de la part de la plateforme. Il est extrêmement important si vous louez votre voiture à un particulier de vérifier l’authenticité de son permis de conduire, et également qu’il en est bien titulaire depuis au moins 2 ou 3 ans. Par ailleurs, assurez-vous que la personne qui loue votre véhicule est bien assurée de son côté. Lors de la remise du véhicule demandez à voir les documents d’assurance valide et assurez-vous que la couverture est suffisante pour vous protéger en cas d’accident ou de dommages. Pour plus de tranquillité, vous pouvez envisager de souscrire à une assurance complémentaire spécifique à la location de voitures qui vous protégera en cas de lacunes ou d’insuffisances dans l’assurance du locataire.

Ne pas fixer des limites d’utilisation claire

Sur le contrat de location établissez des règles claires concernant l’utilisation de votre voiture. Définissez notamment les kilomètres autorisés avec ou non l’autorisation d’utiliser votre voiture à l’étranger. N’oubliez pas de mentionner les restrictions de conduite (par exemple, interdiction de fumer, de transporter des animaux de compagnie, de laisser le volant à un autre conducteur…) Précisez également si le locataire doit rendre le véhicule avec le réservoir de carburant plein. Les plateformes en ligne indiquent toujours l’ensemble des conditions spécifiques que l’utilisateur qui loue la voiture doit respecter. Ces conditions sont indiquées dans la rubrique « conditions générales d’utilisation du site internet (CGU) ». Il s’agit notamment :

  • De la condition de majorité
  • De posséder un permis de conduire en cours de validité du pays dans lequel le véhicule est loué
  • De ne pas faire l’objet de refus ou de résiliation d’assurance
  • De justifier d’un moyen de paiement électronique du type carte bancaire, en cours de validité.

Assurez-vous de maintenir une communication ouverte avec le locataire tout au long de la location. Répondez rapidement à ses questions ou préoccupations et soyez disponible en cas de besoin. Une communication claire et efficace permet de résoudre rapidement les problèmes et de maintenir une relation de confiance.