Les Universités Populaires selon Michel Onfray

Valiumcat les a testées pour vous !

À contre-courant, cet article se propose de revenir sur un des intervenants du battage médiatique qui a eu lieu il y a quelques semaines. Loin de moi l’idée de prolonger la promo d’un auteur… simplement, j’ai découvert Michel Onfray juste avant qu’il déclenche la grande controverse (tellement grande qu’elle n’aura duré que 2 semaines…) à propos de «Maître» Freud.

Je ne critiquerai pas plus avant la psychanalyse. Pour moi, Freud est l’équivalent psychique de Christophe Colomb découvrant un nouveau continent. Il n’a fait que soulever le voile derrière lequel se planquait tout un monde fantasmatique. Michel Onfray, évidemment, n’est pas un découvreur. Mais il me semble intéressant pour son rôle de trublion. Il bouscule le monde intellectuel français.

Mon côté pur et innocent le voit tel qu’il se présente : quelqu’un qui souhaite apporter la connaissance à tous. Mon côté parano vous voit vous marrer en lisant la dernière ligne! N’empêche, les cyniques n’ont jamais vraiment fait avancer les choses.

J’ai découvert une initiative du sieur Onfray en googlisant l’auteur provocateur. Il a eu la volonté de diffuser des connaissances au plus grand nombre. Donc gratuitement, sans inscription, sans examen-couperet à la fin de la session. Enthousiasmant pour une angoissée scolaire comme moi!

J’ai cherché l’univ’ pop’ la plus proche de mon domicile séquano-dionysien (comprenez : je vis en Seine St Denis J ) et j’ai trouvé quelques sessions qui m’ont semblé intéressantes. Chaque conférence commence à 19h pour durer 2h. J’ai donc débarqué un mardi soir à la Bourse du Travail de St-Denis pour découvrir le monde parallèle des colleurs d’affiches anarchistes (les affiches et les colleurs) pour le cycle Luttes Alternatives.

Selon les intervenants, la disposition de la salle varie. Pour la présentation d’Act Up nous étions assis à des tables formant un cercle. Pour celle du CLIP et celle d’Athéturk, les tables étaient alignées et faisaient face aux intervenants. Enfin pour la présentation du Collectif RATP nous étions peu nombreux et en cercle. Je ne sais pas s’il faut en tirer un quelconque symbole…

Le mode de communication et la qualité des intervenants oscillent fortement aussi. Si certains sont très bien documentés, connaissent leur sujet et donnent envie d’intégrer leur mouvement, d’autres sont moins convaincants. Mais chaque débat m’a apporté des connaissances et permis de découvrir qu’un autre monde est possible. En revanche, il vaut mieux supporter les thèses de l’ultragauche pour suivre ces cours (en tous cas ceux de St-Denis). Ils ne le cachent pas, ils sont libertaires, anticapitalistes et se demandent de quoi Sarkozy est le nom… Voici quelques unes des associations ou organismes que j’ai entendus au cours de ces universités populaires.

Act Up : on ne les présente plus, si ? Cette association a 20 ans. Elle mène un combat qui vise à rendre aux malades du SIDA une place autre que celle de victime soumise aux pouvoirs parfois excessifs du corps médical. Entre autres.

CLIP : Collectif de Libération de l’Immobilier Privé. La présentation que j’ai préférée pour sa lucidité et sa capacité à produire des solutions viables. Mouvement inspiré du réseau Miethäuser Syndikat, créé par des squatteurs qui ont cherché une solution à la précarité de leur logement. Le CLIP se propose de mettre en place un autre rapport à l’habitat et à la propriété . Prochain apériCLIP : le 5 juillet du côté du Père Lachaise à 19h

Le Collectif RATP : Réseau pour l’Abolition des Transports Payants : les intervenants ne m’ont pas convaincue, mais j’ai quand même appris qu’il était possible de fournir aux usagers des transports en commun gratuits (la preuve, des villes de droite l’ont fait ! L’ironie de la chose est cinglante, non ?) L’intervenant a aussi abordé le problème de surveillance des trajets des usagers par la puce RFID contenue dans le pass Navigo.

Athétürk : association d’inspiration anarchiste promouvant la laïcité et l’amitié franco-turque. L’intervenant avait malheureusement l’air de confondre laïcité et athéisme…

Malheureusement, cet article arrive à contre-temps à double titre. La controverse est morte, les médias sont passés à autre chose. Et les cycles de la Dionyversité sont finis pour le moment. Et oui, les anarchistes aussi prennent leurs vacances d’été… Mais le site de la Dionyversité est très bien documenté, on y trouve les pages de présentation des cycles, des enregistrements de conférences, de la bibliographie…

Cameroun : 50 ans d’indépendance
Vers une deuxième guerre de Corée ?